Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Battlefield3On éprouve le même plaisir jubilatoire et un peu coupable à lire Battlefield 3 qu'à jouer à n'importe quel bon jeu guerrier ou à regarder un James Bond.

Le jeu n'a pas reçu un acceuil critique unanime même si Andy McNab affirme dans la préface que selon lui il allait avoir "une saveur particulière", une "consistance" qui devait le distinguer des autres jeux. Je n'y ai pas joué, en revanche j'ai lu le livre. 

 

A Beyrouth, en août 1991, Dima Mayakovsky (!) participe à sa première mission avec Solomon, une jeune recrue qui lui sauve la vie. La mission, qui consiste à exfiltrer un scientifique iranien, échoue, faute de moyens et en raison d'une mauvaise préparation.  

 

A Moscou, en 2014, Dima ne fait plus partie des Spetsnaz, désormais c'est un mercenaire et il doit troquer la fille d'un milliardaire kidnappée par des Tchétchènes contre une valise bourrée de fric.

 

Après quelques péripéties, il est convoqué par son ancien employeur. Le ministre de la Défense et de la Sécurité, Timofayev, participe à l'entretien. Mais Dima décline la proposition de (ré)embauche et préfère aller s'offrir un petit déjeuner. Qu'à cela ne tienne, on trouvera bien un moyen de faire pression sur lui...

 

Pendant ce temps à la frontière Kurdistan irakien / Iran, le sergent des marines Henry "Black" Blackburn prend part à une patrouille à l'intérieur d'un Stryker. Ils sont là à cause du FLRP, basé en Iran et dont le leader s'appelle Al Bashir. Très vite la patrouille tourne au vinaigre.

 

Finalement Dima se laisse convaincre. On lui a montré des photographies d'un jeune homme, à Paris : son fils...

 

"Spetsnaz. Un mot qui terrorise depuis toujours les ennemis de la mère Russie. Mais que reste-t-il à défendre maintenant que le pays est aux mains des chiens ? Autrefois figure vénérée des Forces spéciales, Dima Mayakovsky ne veut plus en entendre parler. Pourtant lorsqu'un terroriste en cavale refait surface à Téhéran, le Kremlin oblige Dima à intervenir. Ce soldat d'élite est le seul à pouvoir aider les dirigeants à neutraliser l'arme nucléaire qui menace de tout faire exploser. Dima se retrouve à la tête d'une équipe d'agents triés sur le volet et surentraînés. Envoyés en Iran, le commando va faire vivre un véritable cauchemar au sergent américain Blackburn et à ses hommes. Sur les traces d'une patrouille disparue, les marines ne cherchent pas d'ennuis, mais ils vont en trouver. A la pelle."

 

Andy McNab fait preuve de culture, citant par exemple Aristote mais aussi et surtout d'humour. Tout le texte est imprégné d'un esprit british, so british.

 

On annonce la sortie prochaine de Battlefield 4. Bonne lecture.

Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :