Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Arte revenait le mercredi 7 octobre sur l’affaire Kravchenko, qui a défrayé la chronique à la fin des années 40.

Kravchenko était un cadre soviétique, passé à l’Ouest en 1944.

Peu après il publie  J’ai choisi la liberté, un témoignage à charge contre le régime soviétique.

Dans les colonnes des Lettres Françaises, une revue communiste, il est accusé d’être un affabulateur. Il décide de porter plainte.

S’ouvre alors un procès où s’oppose deux visions de l’URSS, deux idéologies.

La vision d’un homme qui a vécu toutes les vicissitudes du communisme « réel » et du totalitarisme ordinaire et la vision d’intellectuels du Parti, qui, sur place, n’ont vu que ce qu’on a bien voulu leur montrer : les fermes et les écoles modèles, etc…

Kravchenko n’était sûrement pas le premier à dénoncer le « système » soviétique mais il faudra attendre Soljenitsine pour que les « coups » portent vraiment…

Blum, en 1920, au moment de la scission qui donnât naissance au Parti communiste Français, avait déjà pressenti les dangers du communisme.

D’autres, à commencer par Gide, qui a fait le voyage en 1935, avait déjà dénoncé le totalitarisme des soviets dans Retour de l'URSS puis dans Retouches à mon retour de l'URSS, qui subirent alors les attaques en règle d'Aragon et de Romain Rolland...

(A lire absolument, pour approfondir la question, un passionnant article de Louis Bodin sur le site persée.fr   link)







Tag(s) : #Vu à la télé

Partager cet article

Repost 0