Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.eclaireco.org/files/common/Madoff_retraites_cartoon.jpgMême à Gauche on a parfois de bonnes idées.

Ainsi la fondation Terra Nova, proche du PS, aborde-t-elle la question des Retraites sans œillères (Le Monde du 9-10) .

 

En particulier elle propose de faire payer une partie des retraites par les retraités eux-mêmes.

 

En effet on sait depuis longtemps que la richesse est détenue par les seniors.

 

Que cela soit en terme de revenus ou de capital.

 

Il serait donc normal de les mettre à contribution. En supprimant par exemple l’abattement de 10% pour frais professionnels ( !)  pour les retraites supérieures à 2000 € (c'est moi qui fixe ce plafond, Olivier Ferrand lui serait pour le supprimer complètement).

 

Et en augmentant la CSG. En effet elle n'est que de 6,6 voire 3,8% sur les retraites contre 7,5% pour les actifs.


Dans le même ordre d’idée ce think thank pourrait proposer l’abandon du principe de l’Egalité devant la Loi qui fait qu’un Riche bénéficie de la sécurité sociale ou des allocations familiales de la même manière qu’un Pauvre.


Autant les Riches n’aiment pas les augmentations d’impôts autant ils pourraient comprendre cet effort de solidarité. Pour cela il suffit d’instituer des conditions de ressources (en ciblant les classes moyennes supérieures et les « riches ») comme cela existe déjà pour certaines allocations ou indemnités.


Le principe d’égalité génère des inégalités.


C’est ce que dit en substance le rapport, accablant, de la Cour des Comptes sur le système scolaire français : l'égalitarisme de notre système maintient l'inégalité ; la politique de l'éducation nationale aggrave les inégalités et produit trop souvent de l'échec ; la France est le pays de l'OCDE où le retard scolaire à 15 ans est le plus important , un de ceux où les écarts de résultats entre élèves se sont le plus accrus et où l'impact de l'origine sociale sur les résultats des élèves est le plus élevé…


La Cour ne se contente pas de critiquer, elle propose des solutions qui toutes reposent sur la nécessité de mettre l’élève au cœur du système et donc de ne plus affecter les moyens de manière uniforme mais en fonction des écarts entre établissements et des objectifs de ceux ci, avec une autonomie totale de l’équipe pédagogique.

Tag(s) : #Lu dans la Presse

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :