Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.movietrimmer.com/content/default/english/images/movies/46164_3.jpgAlex Masson (Nova Planet) affirme qu'en 1974 Spielberg a encore de belles histoires à raconter, laissant entendre que par la suite ce ne sera plus le cas.

 

C'est vrai que Sugarland raconte une bien belle histoire, sans pathos (un défaut fréquent chez Spielberg) et avec une maîtrise exceptionnelle pour un premier film de cinéma.  

 

Duel, beaucoup plus connu que Sugarland Express, était en effet un film de télévision.

 

Ce n'est pas pour rien que Sugarland Express remportera le prix du scénario à Cannes. Son film suivant sera Les Dents de la Mer.  

 

Sugarland Express (tiré d'une histoire vraie qui s'est déroulée en 1969) est un road-movie à l'issue tragique mais c'est aussi une formidable comédie.

 

Lou Jean Poplin - Goldie Hawn - aide son compagnon - William Atherton - à s'évader de prison.

 

Peu après ils prennent en otage un jeune policier - Michael Sacks - et s'enfuient dans sa voiture de police.

 

 

Leur but : récupérer leur fils que les services sociaux ont confiés à des parents adoptifs. Ils ont bientôt toute la police du Texas à leurs trousses.

 

Le capitaine Tanner - Ben Johnson - les contacte grâce à la radio de bord et tâche de gagner leur confiance. D'autres policiers estiment qu'il faut faire appel à des tireurs d'élite et les descendre comme des lapins.

 

Leur histoire provoque un vent de sympathie à leur égard et sur leur route ils reçoivent encouragements et cadeaux.

 

Très vite (syndrome de Stokholm ?) le policier kidnappé sympathise avec ses geôliers. Il sait qu'on ne les laissera pas s'en tirer.

 

Coup d'essai, coup de maître, ce film où Spielberg fait déjà montre d'un sens du cadre, de l'image  et du rythme assez remarquables, mérite d'être redécouvert. 

 

A la fin du film on apprend que l'héroïne a pu récupérer son fils, après quelques années de prison, et que le jeune flic retenu prisonnier a continué sa carrière. A sa place j'aurais démissionné : ses collègues n'ont pas hésité à tirer à plusieurs reprises sur la voiture alors qu'il était à l'intérieur !

 


Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0