Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcR-jeFGO8XjAY379LU4z0jaxoubtl_naEgFc_uthlGSBWykvXbQigAndy McNab s'est fait connaïtre comme écrivain avec Bravo two zéro, le récit "véridique" d'une mission du SAS (Special Air Service) en Irak lors de la première guerre du Golfe, au cours de laquelle il a été fait prisonnier.

Sur le même sujet on peut lire aussi Celui qui s'est échappé, publié par un autre ancien membre des SAS, Chris Ryan.

 

Le prologue d'Ordre de tuer, deuxième thriller de l'auteur après Manipulation, décrit par le menu une mission spéciale au coeur du territoire Syrien.

On y apprend que des membres des forces spéciales peuvent parfois voyager incognito dans la soute non pressurisé  d'un avion de ligne et qu'ils leur arrivent de sauter en marche en pratiquant un saut en ouverture retardé et la chute libre.

"On peut maintenant quitter en chute libre un avion volant à haute altitude et à des kilomètres de l'objectif en atterrissant avec une totale précision".

 

Cette mission "sous faux pavillon" (ils sont censés être des membres des forces spéciales israëliennes et pour cela on leur a "offert" une petite circoncision) a pour objectif l'enlèvement du bras droit de Ben Laden.

Le livre a été publié en 1999, c'est à dire avant les attentats du 11 septembre 2011...

 

Mais les choses ne se passent exactement comme prévu. Sur place, Sarah Greenwood, la seule femme du groupe (avec qui Nick Stone, héros récurrent et alter-ego de l'auteur, a eu une liaison), entreprend de brancher son ordinateur portable alors que le scénario prévoyait d'allumer six engins incendiaires et de se replier en vitesse avec la Source.

Sarah ne l'entend pas de cette oreille. Manifestement elle veut extraire un maximum de données. 

Pendant ce temps on commence à entendre à l'extérieur des échanges de rafales d'armes automatiques.

Nick se retrouve, dans le couloir, aux prises avec un "vieux costaud, représentant une bonne centaine de muscles et de chair compacte". 

Aprsè s'être presque fait arracher à coup de dents un lobe d'oreille, il s'efforce de briser la nuque de son adversaire.

 

Lorsqu'il rejoint Sarah, la Source est toujours sur le divan mais avec un trou dans la tête et un autre dans sa chemise.

Cette fois elle est prête à partir.

 

Le repli ne se fait pas sans casse. Glen est touché. Les membres des forces spéciales ont un cathéter implanté dans le bras, ce qui facilite l'usage d'un dispositif de goutte-à-goutte. Ils réussisent à rejoindre des véhicules puis un hélicoptère Chinook. Mais Glen meurt pendant le vol de retour...

 

Après une aussi périlleuse mission Nick a bien mérité une sortie organisée avec sa fille adoptive, Kelly. Son ami, et collègue américain, Josh, et ses trois enfants sont là aussi, à bord du Golden Hind, reconstitution grandeur nature du navire sur lequel Sir Francis Drake avait fait le tour du monde entre 1577 et 1580.

 

Mais les bonnes choses ne durent jamais longtemps. Le devoir l'appelle, il est bipé sur son "tamtam", et il est obligé de remettre la visite promise à Kelly de la "Tour Sanglante" (la Tour de Londres)...

Kelly, très chagrinée, doit retourner chez Grand-maman et Grand-papa.

 

Le colonel Lynn et Elisabeth Bamber, qui faisait partie du comité de sélection qui avait refusé à Nick le statut de cadre permanent  ("K" - spécialiste des opérations illégales), l'informent que Sarah Greenwood a disparu, semble-t-il de son propre chef.

 

Il est chargé de la retrouver. De toute façon, étant donné ses derniers exploits (cf. Manipulation), il n'a pas vraiment le choix. Sarah, affectée à Washington, assurait la liaison avec le Centre de contre-terrorisme, un nouvel organisme de renseignement crée par la CIA pour contribuer à la prévention d'éventuelles attaques terroristes.

 

Sa disparition intervient dans un contexte particulier : une rencontre au sommet Netanyahu-Arafat est prévue.

C'est sous couvert d'une VP (vérification personnelle) de Sarah que Nick va se rendre à Washington. Cela consiste s'assurer que l'agent n'est pas devenu l'objet d'un chantage, qu'il ne couche pas avec l'attaché militaire de Chine ou que sa grand-mère ne l'a pas inscrit au Parti communiste... 

 

Nick devra donc, seul et presque sans aide, chercher une aiguille dans une botte de foin. Il parviendra, en employant la manière forte, à retrouver Sarah mais, très vite, c'est ensemble qu'il devront fuir, tout en faisant leur possible pour déjouer un attentat visant la Maison blanche, certes moins spectaculaire que celui du 11 septembre mais aux conséquences presque aussi graves...

 

Mais sarah est-elle vraiment ce qu'elle prétend être ?

 

En 1999 McNab apprenait à ses lecteurs des choses qui sont maintenant bien connues, par exemple sur le rôle des Américains dans l'ascension d'un certain Bin Laden...

 

Le livre fourmille de détails sur le "métier". On y apprend par exemple qu'il faut une quarantaine de minutes pour acquérir une bonne vision nocturne et que l'agent en mission utilise une carte de cryptage fonctionnant sur le modèle de la fameuse machine "Enigma"...

 

On l'aura compris : si Ordre de tuer est bien un thriller au " suspense haletant ", il " repose sur une information de premier ordre et une connaissance directe de la lutte antiterroriste ". 


Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :