Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En 2001 Danis Tanovic signe un film à la fois cynique et idéaliste, selon ses propres dires, No Man's Land.
En pleine guerre de Bosnie Erzégovine un soldat bosniaque et un soldat serbe, blessés, se retrouvent face à face dans une tranchée au milieu de la ligne de front.

Alors même que pour une fois les deux parties, serbe et bosniaque, sont d'accord pour respecter le couvre-feu qui permettra à la Forpronu de porter secours aux deux hommes, l'état-major décide qu'il est trop dangereux d'intervenir.

Le sergent Marchand, désobéissant aux ordres, se rend sur place, après avoir obtenu l'assurance que ni les serbes ni les bosniaques ne tireront.
La situation se complique quant il s'avère qu'un troisième homme, également blessé, est couché sur une mine bondissante.

Les journalistes d'une chaîne de télévision américaine interceptent les communications radio de la Forpronu et rejoignent la ligne de front.
Le monde entier est maintenant au courant de la situation et la Forpronu se voit obligée d'intervenir officiellement.

Si Tanovic renvoie dos à dos Serbes et Bosniaques, bien que bosniaque il n'incrime ni un camp ni l'autre, en revanche il est beaucoup moins tendre pour la Forpronu, qui une fois de plus en prend pour son grade (voir Il faut sauver la Planète !).

La Forpronu n'est pas là, bien qu'elle en ait les moyens, pour arrêter la guerre mais pour distribuer l'aide alimentaire.

Tanovic montre des officiers de la Forpronu incapable de prendre des décisions en l'absence de leurs chefs, en séminaire de relations avec la presse !

Tanovic donne dans les bonus sa définition de la neutralité derrière laquelle se réfugie la Forpronu :
Imaginer un policier (pour lui les forces de l'ONU sont les policiers de la planête) qui assiste à un viol.
Il attache les mains de la victime dans son dos (embargo sur les armes à destination de la Bosnie); laisse le violeur continuer à violer sa victime et lui donne du chocolat (à la victime) pour l'aider à tenir le coup !

Tanovic filme avec soins une tragi-comédie guerrière dont la conclusion amère et sinistre reste longtemps gravée dans l'esprit du spectateur.  
 


Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :