Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Après ce qui c'est passé à Fukushima (et ce n'est pas terminé, même si les médias débordés par une actualité un peu trop riche ne nous donnent plus beaucoup de nouvelles), il peut être intéressant d'aller voir, jusqu'au 27 juillet, l'exposition American Power à la Fondation Henri Cartier Bresson.

 

Le photographe Mitch Epstein y montre une série de photographies consacrées au thème de l'énergie aux Etats-Unis. D'où ces images de centrales thermiques et autres raffineries...

 

L'utilisation d'une chambre 20x25cm permet de "voir ces paysages dans toute leur majesté" mais aussi de proposer des images de très grand format comme une de celles consacrées à la Centrale thermique d'Amos (Raymond City, Virginie Occidentale, 2004), reprise en illustration de l'article que le Monde a publié sur l'expo et suffisamment impressionnante pour donner envie d'aller y voir de plus près (ci-dessous).

 

http://upinthewoods.fr/wp-content/uploads/2011/05/americanpower09.jpg

 

Le problème c'est que l'attente est déçue. Seule l'image ci-dessus est proposée en grand format. Peut-être cela tient-il à l'exiguité des 2 salles, sur 2 niveaux pourtant, que la FHCB réserve à l'exposition.

 

De ce fait toutes les autres images sont proposées dans un format 40/50 (?) qui les privent d'une grande part de leur "majesté".

 

On est presque dans une thématique de "l'usine en ville" et sur ce plan d'autres pays que les Etats-Unis se sont particulièrement illustrés, à commencer par l'URSS et la Chine. Il aurait été intéressant que des photographes Chinois et Russes fassent le même travail que Mitch Epstein. Peut-être cela a-t-il été fait. Certes des films chinois, que je n'ai pas forcément vu, montrent les "ravages" provoqués par le capitalisme d'Etat en Chine...mais ces "ravages" ne datent pas d'hier : "Dans la première phase, avant 1960 , le modèle d'industrialisation avait imité celui de l'URSS autour du développement de l'industrie lourde en ville..." (Rapports Etat-Paysannerie en Chine... Huaqiong Pan - 2006).

 

On sait les conséquences environnementales et sanitaires de cette politique industrielle (même si sur le papier l'idée de mettre les usines dans les villes a pu paraître un temps séduisante...).

 

Il ne s'agit pas ici d'exonérer la responsabilité des américains. Mais ce que montre Epstein reste soft. Il est vrai qu'il s'agit d'un travail de paysagiste, son but n'est pas de montrer les conséquences néfastes de la cohabitation humains/centrales. Le photographe est beaucoup plus dans la suggestion. Presque toutes ces images sont basées sur un effet de contraste assez simple, jusqu'à les faire paraître parfois très anecdotiques.

 

http://t2.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQ0DPHugNaaFxxlFtY1l4H-ZNpLHqr7Uw-MMcWPiH2Bxewcct4Y3A

 

Sur la pompe il y a écrit - TERROR-FREE OIL.

Curieusement en revoyant le résultat du travail de ME sur le net, je suis plus emballé que lorque j'ai vu l'expo. 

C'est peut-être finalement le très petit format proposé par Google (donnant un côté "ramassé" aux photos) qui convient le mieux à ces images....Ou le très grand format...tout sauf le format intermédiaire retenu pour toutes les photos, sauf une, dans l'expo... 

 

http://3rdofmay.tumblr.com/photo/1280/3856561665/1/tumblr_li232cQ9Vl1qe0int

 

ME en profite pour égratigner certaines catégories d'américains. Ici on assiste apparemment à un baptème (évangélique ?)...et bien sûr on se pose des questions sur la qualité de l'eau...

 

http://t3.gstatic.com/images?q=tbn:ANd9GcQjrBC92A32Bo4T-d_MbMHnEZqChvGyHiJCJ_V3NM4gebXZHHWeSQ

 

Sur l'accoudoir c'est un pistolet que tient la vieille dame...et pan ! sur les accros aux armes à feu...Une arme c'est aussi un "power"...

 

En effet le mot "power" désigne aussi bien le courant électrique que le politique...

 

Comme avec sa "chambre", son trépied, etc...il n'était pas très discret, il a naturellement été pas mal ennuyé, entre autres par des Shérifs...une autre manifestation du "power"...

 

C'est devenu une tarte à la crème que de dire qu'il est presque impossible de filmer le travail...de pénétrer avec une caméra ou un appareil photo dans une usine (ou une centrale), ce serait avoir la possiblité, n'est-ce pas, de capter la fameuse aliénation chère à Karl Marx et cela les Kapitalistes ne peuvent pas le permettre !

 

J'en profite pour faire un petit apparté à propos de la souffrance au travail : quand on travaillait 15 heures par jour et qu'on était payé au lance-pierres, on souffrait ou pas ? Plus ou moins qu'aujourd'hui ?

 

C'est un épisode qui s'est déroulé à Cheshire (comme le chat d'Alice ?) qui est à l'origine de la réflexion du photographe. En 2003 ce village doit être vidé de ses habitants pour cause de pollution. L'American Electric power responsable de la contamination des sols, indemnise les familles espérant leur silence en cas d'intoxication. C'est moche mais dans d'autres pays (suivez mon regard) on les aurait simplement chassé à coup de pied aux fesses... 

 

http://1.bp.blogspot.com/-mJhI3Jt_ylE/TdD2f26fanI/AAAAAAAAANs/rEpo0JQxR-Y/s400/MitchE_05.jpg

 

Pas mal, non ? Football américain sur fond de centrale...Un pays comme la France a sans doute cru résoudre le problème (de la "cohabitation") en misant sur le tertiaire et en "désindustrialisant" le pays...aujourd'hui on s'en mord les doigts. L'idée sous-jacente c'est que ce sont les autres (les pays en voie de développement et/ou émergents) qui se farcissent les contraintes (pollution et autres) tandis que nous on consomme un max...des produits fabriqués ailleurs...

 

Il reste un peu de temps pour aller voir ce travail réalisé par un "touriste de l'énergie aux USA". Mitch Epstein a parcouru le pays en long et en large et il n'a l'a surement pas fait en bicyclette...l'essence qu'il a mis dans son véhicule provenait peut-être d'une des raffineries qu'il a photographié ?

Tag(s) : #Expos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :