Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://ecx.images-amazon.com/images/I/51GK0VNJR1L._SL500_AA300_.jpgFrançois de Closets a publié en août 2012, avec Irène Inchauspé, L'échéance : Français, vous n'avez encore rien vu. Effectivement si l'on regarde autour de nous, on peut s'estimer heureux de n'avoir encore eu à subir que la réforme des retraites...En Suède on songe déjà à reporter l'âge de la retraite à...75 ans ! 

 

Qu'il s'agisse de pays ayant déjà fait les réformes radicales que "la France n'a pas su faire et qu'elle sera obligée de faire dans la douleur", tel que les Pays-bas - il y a six ans une grande partie de la sécurité sociale a été privatisée.

Les citoyens doivent souscrire des assurances privées mais, en même temps, les prix des médicaments ont beaucoup baissé grâce aux génériques...

La Suède - la perte du triple A en 1991 a accéléré les réformes : l'énergie, les télécommunications, les transports ont été libéralisés.

La paix sociale est assurée grâce aux reclassements rapides des employés licenciés : 90% d'entre eux retrouvent, parait-il, du travail en moins de 10 mois...

l'Allemagne - en 2003 l'économie allemande était au plus bas : croissance anémique, hausse du chômage, déficits publics excessifs, morosité. L'agenda 2010 de Gerhard Schröder annonce alors «la réduction des prestations de l'État», la volonté d'«encourager l'auto-responsabilité» et le besoin de «réclamer davantage à tout un chacun». En 2005, les réformes ont sévèrement réduit les indemnisations. Après un an, un chômeur, quel que soit son âge, touche 347 euros par mois. Peu ou prou, l'Allemagne est à nouveau dans son rôle de moteur économique et d'exemple pour certains de ses voisins. Revers de la médaille : le nombre de plus en plus élevé de pauvres vivant de soupes populaires et de modestes allocations...

ou, plus loin de nous, le Canada - en 1995 le pays était au bord de la banqueroute. Un fonctionnaire sur cinq a été renvoyé, les dépenses publiques ont été sévèrement contrôlées et le pays s'en est sorti ...

ou qu'il s'agisse de pays que la crise commencée en 2008, les instances européennes et le FMI ont obligés à se réformer dans l'urgence comme l'Irlande, le Portugal et la Grèce afin d'éviter la faillitte...

ou d'autres qui, à l'instar de l'Espagne (réformes des retraites, du système bancaire et du marché du travail) ou, de manière plus drastique l'Italie (rigueur, réforme des retraites et du marché du travail), ont d'eux-même entrepris de se réformer pour, entre autres choses, envoyer un signal positif au marché et pouvoir emprunter moins cher, ..

 

Ce qui précède doit beaucoup au compte-rendu qu'a fait d'alain Constant dans le suplément télé du monde de cette semaine de l'émission Un oeil sur la planète intitulée Triple A : comment font les autres ? diffusée lundi soir à 23 h sur la 3. J'ai pu en voir une bonne partie sur Internet et je vous conseille vivement de faire de même malgré le "buffering" pour apprednre, peut-être, ce que "vous n'avez enore [pas] vu"...

 

Mais avant de m'intéresser au dernier ouvrage de François de Closets, je lirais plutôt, puisque je l'ai sous la main, Toujours plus !, son best-seller de 1982. Il avait remis le couvert en 1992 avec Tant et plus et en 2006 avec Plus encore !...tout comme j'avais lu avec beaucoup d'intérêt La comédie du pouvoir de Françoise Giroud qui abordait aussi de nombreuses questions économiques et politiques faisant largement écho avec l'époque actuelle.

 

En janvier, Sophie Coignard (et Romain Gubert) publiaient L'oligarchie des incapables. Elle s'était fait connaître en 1999 par un ouvrage que j'ai sous les yeux, au titre moins rude mais tout aussi programmatique L'Omerta Française (écrit avec Alexandre Wickham). Il y était question de l'argent liquide qui circulait dans les ministères - du rôle des intrigues sentimentales dans le fonctionnement de l'Etat - de journalistes vedettes complices d'une censure invisible...

 

Un jour ou l'autre je m'attaquerai également à L'empire éclaté d'Hélène carrere d'Encausse (1978), la mère de l'écrivain et cinéaste Emmanuel Carrère (Limonov, 2011). Il semble malgré tout qu'elle se soit en partie trompée en prédisant que les peupes musulmans (et non les baltes) seraient, à cause de leur démographie, à l'origine de l'éclatement de l'URSS...Je ne sais si elle a une actualité éditoriale mais on a pu la voir sur France 5 en octobre 2011 et en rediffusion. On y apprenait entre autres choses que, petite fille d'émigrés russes, elle était persona non grata en URSS et n'avait pu s'y rendre librement qu'après la pérestroika...  

Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :