Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

http://www.cinetroc.com/images_dvd/2/112331_50069_2.jpgJe ne sais pas pourquoi mais l’été semble être une période propice à la sortie et à la dégustation de films d’horreur.

 

Dan O’bannon, scénariste d’Alien, n’a réalisé que deux films. L’un d’eux s’intitule Le retour des morts-vivants


Vrai-fausse suite de la Nuit des morts vivants signée par George romero qui en 1968 révolutionna le genre, Le retour…est un film horrifique mais aussi plutôt poilant.

 

Ce n’est pas une parodie délirante genre Scream mais le film exploite un comique de situation de tous les instants vraiment réjouissant.


Un jeune homme a décroché un boulot dans une entreprise qui fournit des squelettes et autres cadavres aux hôpitaux universitaires.

 

On y trouve par exemple des chiens en « coupe » pour les études vétérinaires. Désireux d’épater le nouveau venu, l’employé de nuit lui montre des fûts livrés par erreur par l’armée suite aux événements, "véridiques" même si scénariste et réalisateur ont du travestir la réalité, racontés dans le premier film.

 

Lorsqu’il frappe un des fûts du plat de la main pour appuyer son propos, celui-ci laisse échapper un gaz, déjà responsable du réveil des morts de la Nuit…, qui leur fait perdre connaissance.

 

A leur réveil ils découvrent que le cadavre du fût, le chien coupé en deux et un autre cadavre enfermé dans la chambre froide sont revenus à la vie.

Il va maintenant falloir s’en débarrasser….Malheureusement la solution préconisée dans le premier film (leur couper la tête) s’avère inopérante…

 

Plus tard un joyeux mélange de punks, de zazous et de jeunes filles de bonnes famille, appartenant à la même bande, décide de passer un moment dans le cimetière adjacent….

 

D’autres personnages hauts en couleur vont se manifester comme l’employé de nuit de l’entreprise de pompes funèbres toute proche qui s’occupe de ses " clients " en écoutant des chants militaires allemands au casque avec un pistolet luger à portée de main…

 

L’employé et le vacataire se sentent de plus en plus mal et lorsque des médecins du Samu les examinent ils n’ont plus de pouls et leur température corporelle est descendu à 23 degrés !

 

Sans compter que la rigor mortis commence à s’installer…et que les choses vont aller de mal en pis...

 

L’armée en prend pour son grade, c’est le cas de le dire et la solution radicale choisie pour éradiquer les zombies, en provenance comme il se doit du cimetière tout proche, comme souvent à la fin de ce genre de films dédiés au « unhappy-end », ne fait bien sûr qu’aggraver les choses...

 

Très bien réalisé ce film de 1984 accuse certes un peu son âge mais reste un des plus beaux et des plus drôles fleurons du genre.

 

________________________________________________________________________

 

Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :