Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Invincible (2001), avec Tim Roth (je ne l'ai pas encore vu mais c'est au programme), Grizzly Man (2005), splendide documentaire sur l'écologiste Tim Treadwell), Rescue Dawn (2006), avec Christian Bale, beau film sur la guerre du Vietnam, et bientôt Bad Lieutenant : Port of call New Orleans avec Nicolas Cage, remake du célèbre film d'Abel Ferrara (1993, avec Harvey Keitel) qui a, parait-il  jeté un "sort" à Herzog pour cette forfaiture (avoir oser refaire son film...)

Le célèbre réalisateur allemand, connu pour avoir produit lui-même ses premiers films, s'est-il "vendu" à Hollywood ?

Il faut bien admettre que ces films auto-produits faisaient preuve d'une certaine indigence quant aux moyens...et cela se voyait parfois à l'écran, même si cela n'enlève rien ni à leur qualité ni à leur intérêt, WH en a peut-être eu assez de devoir réaliser des films avec des bouts de ficelle et parfois, comme pour Aguirre ou la colère de Dieu (1972) avec Klaus Kinski, tourné en pleine jungle amazonienne, dans des conditions dangereuses....

Il n' a pas déchu en tournant pour Hollywwod et ses films américains développent des thématiques déjà présentes dans son oeuvre de cinéaste indépendant.

Rescue Dawn
par exemple, dont il a lui-même écrit le scénario d'après une histoire vraie, raconte les péripéties d'un soldat américain au Vietnam qui parvient à échapper à ses geoliers et tâche de survivre dans une nature hostile tout en échappant à ses poursuivants...

Invincible a pour sujet l'étonnante histoire d'un forgeron juif choisi, à cause de sa stature imposante (c'est pourtant l'acteur Tim Roth qui l'incarne mais après tout il a aussi joué Hulk...), pour incarner sur scène des héros de la mythologie germanique sous le 3ème Reich...
 
Grizzly Man dresse le portrait d'un étrange écologiste qui a mené une véritable croisade pour la défense des Grizzli d'Alaska, au milieu desquelles il vivait et qui ont fini par avoir sa peau dans des circonstances horribles, alors que ces ours sont parmi les mieux protégés de la planète...

Non, Werner Herzog n'a pas vendu son âme à Hollywood mais a au contraire su utiliser les moyens mis à sa disposition pour poursuivre une oeuvre singulière...

Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0