Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un "vrai-faux" documentaire (Opération Lune, William karel, 2002), revu récemment à la télévision, prétendait expliquer, preuves à l'appui, que les américains n'étaient jamais allés sur la Lune et que l'exploit d'Armstrong relevait de la supercherie.

C'est avec retard que je réagis à cet anniversaire mais mieux vaut tard que jamais, parait-il, et  je m'en serais voulu de ne pas y faire écho du tout, friand que je suis de tout ce qui touche à la conquête spatiale et plus largement à la science-fiction...

Le réalisateur du documentaire-fiction avait rassemblé d'accablants témoignages à l'appui de sa thèse, jusqu'à celui d'Henri Kissinger !

Bien entendu le vrai canular était le documentaire lui-même...

Même en admettant que l'alunissage d'Armstrong et d' Edwin «Buzz» Aldrin n'ait jamais eu lieu,
18 astronautes Américains ont réitérés à 5 reprises leur performance ! Même si le retentissement des "promenades" suivantes a été moindre, cela aurait fait quand même beaucoup de moyens à mettre en oeuvre pour y "faire croire". Certes moins que les moyens réels déployés pour parvenir au résultat, mais quand même.  

Un excellent film de 1977 reprenait cette thèse mais appliquée cette fois à un voyage vers Mars : Capricorne One réalisé par Peter Hyams. Préférable à mon avis au remake qui ne devrait pas tarder à sortir sur les écrans...
A voir aussi : L'étoffe des Héros (1984, Philip Kaufman); Apollo 13 (Ron Howard, 1995); Les Naufragés de l'Espace (1969, John Sturges).

Mais la Lune, c'est le passé. Même si certains (les Chinois entre autres) souhaitent encore y envoyer des...Taîkonautes. En vérité la nouvelle frontière c'est Mars !

Las ! Adieu Mars. C'est sous ce titre que l'éditorial du Monde du 23 août explique que Barak Obama ne devrait pas laisser se poursuivre le programme de vols habités de la NASA, sauf à y consacrer des dizaines de milliards de dollars supplémentaires...La crise est passée par là et le nouveau Président des Etats-Unis, dont on attend tellement, ne peut pas être sur tous les fronts ! Dommage.

On pourra se consoler avec Mission to Mars (2000, Brian de Palma) et Planête Rouge (2000 aussi, Anthony Hoffman).    
Et pour rêver davantage encore je conseille Sunshine (2007, Danny Boyle) et Solaris (les 2, celui de Tarkovsky, 1972, et celui de Soderbergh, 2003)...

Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0