Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'Animal est-il une Personne ?


Personnellement je ne suis pas un militant, ni même un sympathisant, de la cause animale.


Pas d'animal domestique chez moi, à part quelques insectes volants et quelques araignées (au plafond).


La défense des animaux recèle même pour moi une certaine ambigüité et il me semble qu'à trop défendre les animaux on en oublie parfois les Hommes, dont le sort n'est parfois pas très enviable non plus...


Bien que respectueux de l'actrice qu'elle fut (pour Godard entre autres voir Le Mépris) je me méfe un peu de la lutte menée par Brigitte Bardot mais peut-être plus encore du « personnage » qu'elle est devenue...


C'est à la radio que j'ai eu l'occasion d'entendre Yves Christen parler de son livre dont le titre reprend la question posée au début de ce billet.


YC n'est pas un « écolo » mais un scientifique. Je sais : l'un n'empêche pas l'autre !


Il est biologiste et spécialiste des neurosciences.


Les quelques cent pages de notes, qui recensent les références des publications citées, attestent du sérieux de l'ouvrage et de la riche documentation sur laquelle il s'est appuyé.

 

Yves Christen a de plus lui-même l'expérience du terrain et nourrit aussi sa démonstration avec ses propres observations, notamment sur les guépards en Afrique.


Plutôt littéraire de formation, la Science exerce quand même sur moi, comme sur beaucoup,

une fascination certaine.


YC est un darwiniste ou plutôt un darwinien convaincu même s'il n'est pas toujours d'accord avec les héritiers de Darwin, qui ne sont pas d'accord non plus entre eux, et il cite d'ailleurs à plusieurs reprises le célèbre « inventeur » de la théorie de l'origine des espèces, ou théorie de l'Evolution...


J'avais eu l'occasion de lire la passionnante, malgré quelques difficultés de lecture, première partie de son Voyage d'un naturaliste autour du Monde aux Editions la Découverte (la seconde partie attend depuis des années sur une étagère, on connaît la chanson : trop de livres à lire pas assez de temps...).


Pour YC l'Evolution joue un rôle majeur. "Les contraintes sélectives ont sélectionné certaines compétences et certaines compétences seulement. L'économie du vivant ne conduit pas en effet, à l'accumulation de toutes les aptitudes au fur et à mesure de l'évolution (jusqu'à l'Homme)...nous disposons tous (hommes et animaux) d'un registre cognitif en rapport avec les conditions et contraintes de notre existence".


Et c'est ainsi que les salamandres savent compter jusqu'à trois !

 

On apprend à la lecture de livre énormément de choses, plus étonnantes les unes que les autres, sur les "capacités" animales, y compris les aptitudes à la compassion...

 

En particulier sur les structures sociales, parfois extrêmement complexes, qui régissent les relations entre individus chez nos cousins primates mais aussi les cétacés ou les hyènes et bien sûr les insectes...


La réponse à la question est bien entendu : Oui ! Et vous aussi vous en serez convaincu en lisant cette somme qui, à partir d'une multitude d'études et d'observations, aussi bien en laboratoire que sur le terrain, fait le point sur la "question" animale...sans oublier de convoquer nos chers philosophes, Rousseau, Descartes et les autres, qui se sont aussi exprimer sur le sujet pour mieux définir ce qui fait, ou ferait, la "différence" entre l'Homme et l'Animal...


Yves Christen n'en dispose pas moins d'un "sérieux" sens de l'humour et si la lecture de son livre demande un peu de concentration, elle n'en est pas moins toujours extrêmement plaisante...   


Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :