Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'autre soir je me suis laissé aller à regarder Bodyguard (1992 ) , avec Kevin Costner

et Whitney Houston, qui passait sur une chaîne de la TNT.

Ce n'est pas un grand  film mais Whitney y chante I'm every woman et I will always love you.


Il faut lire ce que Bret Easton Ellis dit d'elle dans American Psycho (1991). Au beau

milieu du bouquin il nous livre une chronique très pointue des premiers disques de la diva... 


Avec quelques autres voix noires, comme Anita Baker, WH était (est ?) vraiment au

dessus du lot.


Après avoir pris un virage nu-soul réussi en 1998 avec My Love is your love, elle

enfonce le clou 4 ans après avec Just Whitney sur lequel LA Reid, le producteur

et compositeur attitré de Toni Braxton, fait son apparition.


On remarque tout de suite sa patte sur :


whatchulookinat, une superbe ballade qui s'ouvre sur une voix masculine (bobby ?)

au téléphone qui susurre son nom…whitney houston…avec d'autres voix, féminines,

en écho…ensuite la rythmique se met en marche et nous offre un groove roboratif…

tout du long les chœurs féminins, qu'elle encourage d'un "come on", répondent à la

Diva .

La voix masculine clôt le morceau…Background vocals : Whitney houston & Gary

Houston.

Tell me no, en 2ème position, est un tube…le refrain est irrésistible…Whitney a une

voix délicieusement d'éraillé…les chœurs sont toujours là, remplissant leur rôle

à la perfection…avec pour le coté pop, sur la fin, des riffs de guitares

électriques décoiffants…

       vocals : whitney, gordon chambers, latrelle & sherree ford-payne.

 

One of those days, the third one, est de la même eau, en plus hip-hop…La machine

est lancée…c'est parti, ça ne redescendra plus… les chœurs de "one.." sont superbes.

Les cuivres ponctuent le tout avec beaucoup d'élégance… La Diva fait entendre sa

Voix …et son rire. Vocals : whitney & sharlotte k. gibson.


Things you say calme un peu le jeu avec des accords de guitare et une rythmique

certes ralentie mais toujours aussi groovy. Les chœurs sont encore une fois parfaits.

Ca se termine sur des yeh,yeh,yeh de la patronne de bon aloi. Vocals : Whitney et

Tweet (une  autre voix qui compte...)

 

My love est un feat. avec Bobby Brown, mister Houston himself, encore une ballade

avec des choeurs...on ne s'en lasse pas ! Ces choeurs on en mangerai. Bobby

vient du New Jack Swing, mélange de soul et de hip-hop …Vocals : Whitney,

gordon chambers, sonny giddiens & gary houston.


Love that man déménage bien comme il faut. On est toujours pas redescendu

du nuage. Vocals : whitney, sherree & sharlotte.


On my own permet de respirer un peu…avec un titre très bien écrit plus dans

la manière de la belle avec un coté 80's…elle peut pousser sa voix en toute

liberté….à presque 3 minutes du début quand même le ton commence à monter…

Vocals : Babyface & kenya ivey.

 

Dear john letter le R&B reprend ses droits avec, dès le début, un fort accent

hip-hop. C'est là qu'elle fait des trucs de ouf avec sa voix. Ce passage le donne

à chaque fois des frissons. A la fin très bonne utilisation de l'écho-ho-ho…

vocals : whitney & sharlotte.


Unashamed débute par le son d'une flûte…elle chante comme elle l'a toujours fait,

sur une rythmique nu-soul/hip-hop, sans que sa voix paraisse une seule

seconde plaquée…vocals : whitney, sharlotte & antonique smith.


You light up my life Avec ce titre au groove discret on a droit à un beau crescendo,

puis à une fin apaisée, où Withney tient joliment la note. Je crois que

c'est "liiiiiiiiiiiiiiououououououououou…FE" = life. Vocals : gary houston, sharlotte

& babyface.


whatchulookinat on finit en beauté et même en apothéose par un remix pêchu et

hip-hop du premier morceau (feat. P.diddy.) Comment peut-on concilier un

morceau si bien écrit et ce groove, cette pêche, ce rap ?


Whitney Houston s'est essayé à la nu-soul avec My love… et 4 ans plus tard

elle livre un chef-d'œuvre du genre…. les rythmiques sont plus maîtrisées,

moins surproduites que sur My love… à la fin de plusieurs titres on entend

son rire…amoureuse et signant le disque de la renaissance ?

Il n'y a pas de secret, La Reid y est pour beaucoup.

Est-ce que ça signifie que ce n'est plus Clive Davis qui préside à sa destinée ?


Quatre ans ça fait long à attendre…depuis rien, sauf un best of Whitney +….Toni.

 

Whitney reviens !

 

 

Tag(s) : #Fou de musique (journal discographique)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :