Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Paul Verhoeven a réalisé des films qui ont "cartonnés" comme Robocop (1987),  Total Recall (1990) ou Basic Instinct (1992).
Showgirls (1996) a par contre "subit les foudres de la critique et n'a pas convaincu le public" (Allociné).
Il s'agit pourtant d'un de ses meilleurs films.
C'est en effet  " une critique acide du mileu du spectacle et plus largement du rêve américain " (Allociné).
Basic Instict était un film provocateur et érotique.
Showgirls va beaucoup plus loin.
Il n'est pas très étonnant que le film n'ait pas rencontré le même succès.
Son âpreté lui interdit la catégorie "grand public".

A peine débarquée à Las Vegas, Naomi Malone (Elizabeth Berkley), se fait voler sa valise. Elle est secourue par une jeune femme qui travaille dans l'un des meilleurs club de la ville. Naomi rêve de devenir danseuse. En attendant elle travaille dans une boite de streaptease.
Grace à son amie et surtout à la vedette féminine Christal Connors (Gina Gershon) qui flashe sur elle, elle décroche un rôle dans le show. 
Le directeur du spectacle (Kyle MacLachclan, Twin peaks, Dune) se montre gentil et prévenant avec elle. Lorsque Christal Connors chute dans un escalier, Naomi est propulsée vedette du show.

Même si l'on "s'identifie" à l'héroïne, à tout le moins on a tendance à prendre fait et cause pour elle, il apparait rapidement que pas un personnage ne trouve grace aux yeux de PV.
Même l'amie de Naomi, le seul personnage "honnête" du film, ravale ses scrupules (elle soupçonne Naomi d'avoir pousser Christal dans l'escalier) lorsqu'elle a la possibilté de rencontrer en chair et en os le chanteur qui la fait rêver.
Malheureusement celui-ci, aidée par deux de ses sbires, la viole et la tabasse.
 
Mine de rien le film s'inscrit dans une riche lignée, celle du film musical moderne, qui  va de La Fièvre du Samedi Soir à Dreamgirls en passant par Fame mais surtout il évoque le splendide autant que funêbre Que le spectacle commence de Bob Fosse (All that jazz, 1980).
En 2006 Paul Verhoeven réalisera un autre chef d'oeuvre, The Black Book, film de guerre situé dans son pays natal, la Hollande.

 

Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0