Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La saga Alien a donné lieu à de multiples erzats.

Parmi ceux-ci Alien Hunter (2003) permet  de revoir un acteur finalement assez rare : James Spader. Excellent dans le délicatement pervers et politiquement incorrect film de Steven Shainberg La Secrétaire (2003 aussi), il ne démérite pas dans ce film de science-fiction signé Ron Krauss.

Un signal émis de l'antarctique intrigue les chercheurs. Une expédition est envoyée sur place. Ils découvrent, enfoui sous plusieurs mètres de glace ce qui semble être une météorite. Sauf que les météortites n'émettent pas de signaux.

Un monstueux Alien ne se dissimule t-il pas dans ce qui se révèle être une capsule de survie ?

Kryptologue renommé et accessoirement bourreau des coeurs, Julian est chargé de...décrypter le mystérieux signal. En plus d'un Alien il retrouve également une ex et tape dans l'oeil d'une des jeunes et jolies assistantes. Des serres immenses, aménagées sous la glace, préfigurent un futur voyage interplanétaire et pourraient bien valoir le nobel à leur concepteurs.

Assez soigneusement réalisé (mais moins bien que par exemple La Mutante qui, il est vrai, bénéficiait d'un casting plus conséquent), correctement interprété, le film se laisse regarder sans déplaisir. On passe des glaces de l'antarctique à la maison blanche et on a même droit à une visite à l'intérieur d'un sous-marin soviétique aux ordres de Washington. La guerre froide est décidément bien loin ! Mais quand le sort de l'humanité est en jeu, il faut ce qu'il faut...  

 

Tag(s) : #Raretés et nanars SF

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :