Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

John Huston a réalisé Le Malin alors qu'il était déjà septuagénaire et à une époque, 1979, où les studios avaient tendance à égarer son numéro de téléphone.

Le film réunit un casting modeste : Brad Dourif, qu'on avait pu voir dans le Vol au dessus d'un nid de coucous de Milos Forman, d'après Ken Keysey, dans le rôle intense d'un adolescent doté d'une mère castratrice et à qui Jack Nicholson offrait une petite fête avec des filles venues de l'éxtérieur de l'asile, et qu'on retrouvera dans le Alien de Jeunet avec une blouse blanche et prenant un certain plaisir à titiller les Aliens ;

Harry Dean Stanton, une "gueule" du cinéma, dont le rôle le plus marquant est sans doute celui qu'il tient dans le Paris Texas de Wenders et Ned Beatty excellent dans le Network de Sydney Lumet (voir billet) et à qui il arrivait des bricoles dans Delivrance...

Pas des stars donc mais des acteurs confirmés. Comme souvent dans ses films John Huston fait une apparition dans un flash back assez peu ragoûtant. Brad Dourif lui a vraiment quelque chose d'inquiétant dans le regard.

Tourné dans une petite ville des USA le film s'intéresse aux prédicateurs de rue. Revenu de la guerre en un seul morceau BD a la très bonne idée (?) de vouloir créer la nouvelle église du Christ sans le Christ. Mais ne deviens pas prédicateur qui veut. Un film d'une rare noirceur à ne surtout pas regarder un soir de cafard.    


Tag(s) : #Cinéma & DVD

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :