Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour parcourir le très intéressant (et très littéraire) "blogue" Locus Solus (titre d'un  livre de Raymond Roussel) il me fallait un fond sonore adéquat. Mon choix s'est d'abord porté sur Chin Chin, un groupe que je recommande, il nous a donné la pépite Appetite, puis sur Rubin Steiner et son Lo-Fi Nu jazz , Vol. 2. Je ne connais pas le volume 1 et quelque chose me dit qu'il n'existe peut-être pas. Ce disque devrait plaire à Cathy qui est et elle a bien raison fan du Swing-Swing de Nicolas Repac. Comme lui Steiner s'y entend pour marier jazz, techno et quelques autres trucs. Rappelons que Lo-Fi signifie low fidelity en opposition à Haute Fidélité. Effectivement le son n'est pas parfait sur ce disque qui en plus sample un bon nombre d'enregistrements de jazz antediluvien. Surtout, pour notre plus grand plaisir, des voix. Des voix qui swinguent. En même temps Steiner n'est pas dans la révérence : il s'amuse. Et donc on ne s'ennuie pas. Pour tout dire le disque est un peu inégal : le début est mieux que la fin. Mais quand même ça déménage. Steiner a aussi commis un disque intitulé Oumupo, en référence à l'Oulipo, l'Ouvroir de LIttérature Potentielle associé au Collège de Pataphysique et qui en littérature a par exemple donné le fameux roman de Georges Perec écrit sans la lettre E, la plus usitée de la langue française,et bien nommé : La Disparition.
et bien nommé : La Disparition.
Tag(s) : #Fou de musique (journal discographique)

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :