Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

J'ai réussi à terminer mon livre sans qu'il soit complètement tombé en morceaux (voir article précédent). Le "feuilleton" du débarquement est à la hauteur des "épisodes" de la libération de Paris racontés par Lapierre et Collins (Paris brule-t-il ?, 1964) ou de La Chute de Berlin narrés par Anthony Beevor (2002). La différence c'est que le livre de Georges Blond ne fait que 372 pages là où La Chute...en a presque 600 et Paris...450. Le récit de l'invasion qui permit de libérer la France est donc tout de même moins étoffé. Mais se savoure malgré tout page après page.
Je ne savais pas trop quoi lire à la suite (après un essai forcément un roman) et j'ai finalement opté, un peu à reculons, pour In tenebris de Maxime Chattam (merci Sophie). J'estime qu'il faut se tenir au courant de ce qui se publie actuellement et lire les auteurs à la mode ne serait-ce que pour pouvoir les critiquer (ou les apprécier) en connaissance de cause. Dans cet esprit j'avais par exemple lu un Harlan Coben,  Juste un Regard. J'avais trouvé qu'il patissait d'une écriture impersonnelle mais que certaines situations décrites dans le livre étaient plutôt drôles. Mais je n'en lirais surement pas dautre, d'autant qu'à l'instar d'un John Grisham (La Firme), il semble écrire toujours le "même" livre. C'est pas tout ça mais je suis un peu pressé. Allez joyeux Noël !
Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :