Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans doute sous l'impact de l'active campagne placée sous l'égide du manger-bouger, j'ai entrepris de modifier depuis peu quelques unes de mes habitudes alimentaires. Mais avant d'aller plus loin je voudrais revenir sur une brève, déjà ancienne, qui a surpris plus d'un(e) lecteur(trice), lesquels se comptent pourtant sur les doigts d'une seule main (ou peut-être 2 ?).
Il s'agit d'un petit article du 31 octobre intitulé Papier toilette et sopalin. Un mot déjà sur ce titre : j'avoue qu'il me plait bien. Je trouve que ça sonne pas mal à l'oreille. Mais c'est un avis purement personnel et comme en plus c'est moi qui l''ai trouvé je suis loin d'être impartial. Le sujet ensuite : j'annonçais que j'allais pouvoir m'approvisionner en papier toilette et sopalin (ultra compact) sans avoir besoin de prendre ma voiture. En quoi cela intéresse t-il le lecteur ? Outre un coté provocateur, à travers l'évocation d'une fonction biologique, l'idée était de redescendre, pour quelques secondes, sur le plancher des vaches. De quitter les sphères culturelles (je n'ose dire "hautes") qui fournissent d'ordinaire mes sujets. J'ai voulu le faire avec un certain humour. J'annonce une bonne nouvelle et en fait c'est juste une bonne nouvelle pour faire mes courses !  J'avais en outre en tête un texte de George Perec "Tentative d'épuisement d'un lieu parisien" : posté à la terrasse d'un café de la place St Sulpice, il entreprend de noter scrupuleusement tout ce qu'il voit pendant une journée entière (ou plusieurs jours de suite ?). Il note par exemple chaque passage de bus. C'est en fait une tentative de restituer la réalité sans la travestir, de manière brute. Bien sûr ce que j'ai fais est assez éloigné. Cela correspondait aussi à l'idée que ce blog doit  aussi être, de temps en temps, à sa manière, un journal  intime. Et quoi de plus intime que le papier toilette (?). Sans rire, certains dans leur journal se contentent simplement de dire factuellement ce qu'ils ont  fait dans la journée, ce qu'ils ont mangés, etc.  J'aimerais d'ailleurs avoir le temps d'écrire un tel journal, purement et soigneusement  factuel, un peu dans l'esprit du nouveau roman.   
Et ces changements d'habitude alimentaires ? Juste un mot encore : dans ce blog il existe plusieurs catégories, on ne s'en rend pas forcément compte , c'est juste indiqué, de manière pas très lisible, en bas de chaque article. Une de ces catégories s'intitule "Pratique", une autre "Propaganda". Je ne sais pas encore dans quelle catégorie je vais ranger cet article. Les règles du manger-bouger(.fr) s'inscrivent certes dans le cadre d'une campagne de "santé" mais peuvent  s'apparenter, dans leur forme (répétition,, "matraquage", etc.) à de la propagande. Je ne voulais pas déjà aborder ce sujet mais ma plume, ou plutôt mes doigts sur le clavier se sont en quelque sorte affranchis de ma tutelle (mais qu'est-ce qu'il raconte ?).
Bref qu'est-ce qui a changé dans mes habitudes alimentaires ?  Brusquement je doute de l'intérêt de la chose. J'aurais mieux fais de parler d'Indochine et de la Victoire en chantant, 2 films traitant de la colonisation que j'ai pu voir ce dimanche. Mais enfin je suis lancé, je vous ai mis l'eau à la bouche (?), ce serait quand même fort de café de ne pas poursuivre. Bon alors voilà :  je ne consomme plus de salade en sachet et j'ai renoncé aux sauces salades toutes faites. Dans la foulée je n'achète plus de pain de mie (réputé plein de sucre et de graisse). A la place j'achète du poilane en tranches, du point de vue pratique cela revient presque au même, que je trouve dans les rayons du magasin où je fais habituellement mes courses (est-ce que j'ai le droit de citer des marques ?). Pour la salade, l'illumination est venue lorqu'on m'a apporté une salade que j'ai du laver et égoutter moi-même (je me suis gelé les mains mais la fois d'après j'ai lavé la salade à l'eau tiède). La "vraie" salade a l'avantage de se conserver beaucoup mieux.
A peu près en même temps je n'ai plus supporté la sauce salade, pourtant d'une grande marque, que j'avais l'habitude d'acheter. Faute de vinaigre je fais dorénavant ma sauce avec de l'huile "4 huiles", du jus de citron, de l'ail (déshydraté ou quelque chose dans le genre), du sel et du poivre. Et bien c'est largement meilleur. J'ai aussi renoué avec les pommes de terre. Quoi de meilleur que des pommes de terre cuites à l'eau avec un peu de beurre (ou de la crème fraiche) ?
L'heure du diner approche et je sens que je risque de m'emballer. L'apéro que je viens de boire (picon bière, je me suis converti récemment), accompagné de cacahuètes et de fruits secs, ne m'ayant pas coupé l'appétit. Il est temps je crois de confesser que je ne suis pas toujours parfaitement sobre lorsque je met à jour ce blog.
Les cacahuètes c'est plein de sel : pas bon ! A quoi cela sert -il de manger de la "vraie" salade si cet effort est aussitôt ruiné ? Je m'améliore mais le chemin est encore long...
Tag(s) : #Pratique

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :