Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Non je ne fais pas qu'aller voir des expos, regarder des DVD ou assister à des concerts (hier soir en plus je suis aller manger chez Léon avec Thomas et Tiffanie) : je lis aussi. Seulement je ne suis pas en train de lire un polar (j'adore ça) mais un livre d'Histoire assez dense : Les fascismes.  Et ça prend du temps. Ce livre, paru à l'origine en 85, a eu de nombreuses rééditions. Je n'ai pas acheté la dernière en date qui n'était pas disponible d'occasion chez Gibert. Mais je n'ai pas non plus acheté la plus ancienne puisque l'auteur s'est fendu d'une postface en 1991. De plus le texte a été revu et corrigé. On s'en rend compte lorsque Pierre Milza remet en cause certaines de ces formulations anciennes par trop marquées par le marxisme ambiant de l'époque (des "concepts réifiés" de 1973, année de publication de Le fascisme au XXe siècle, première "mouture" de l'ouvrage). J'en suis à un peu plus de la moitié et c'est constamment passionnant. L'avantage de ce genre de bouquins c'est par exemple de s'éviter la lecture d'une biographie d'Hitler puisque Milza donne énormément de détails sur la vie du furher, moins sur Mussolini...De plus son objet est d'analyser le fascisme sous toutes ses formes et sous toutes les latitudes.  "Définir le fascisme revient à écrire son histoire". L'Histoire comme on aime qu'elle soit racontée...     
Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :