Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les Pleins Pouvoirs est pour moi ce que l'on pourrait appeler un film de chevet. Un de ces films que l'on prend plaisir à revoir régulièrement.  Dans le genre, Pierre, un copain, préfère Dans la Ligne de Mire (Wolfgang Petersen, 1993). Malkovitch il est vrai a su apporter une touche très personnelle à son personnage de tueur psychopathe.Un cambrioleur de haut vol réalise un casse dans en riche demeure. L'arrivée inopiné d'un couple éméché l'oblige à se cacher derrière une vitre sans tain. le couple batifole jusqu'à ce que les choses se gâtent. Deux gardes du corps font irruption et tuent la femme. Surprise : l'homme n'est autre que le président des États-Unis. Réalisé et interprété par Clint Eastwood en 1997, excellent divertissement (au même titre que DLLDM), Les Pleins Pouvoirs est néanmoins plus profond qu'il n'y parait. D'abord il montre un président des États-unis peu recommandable interprété à la perfection par Gene Hackman. C'est vraiment un politicien de la pire espèce. Secondé par des collaborateurs, à commencer par les agents des services secrets chargés de sa protection, prêts à tout, y compris à tuer, pour lui sauver la mise.  La relation père/fille est bien vue et avec Ed Harris (l'inspecteur) et Scott Glen (un des 2 agents des services secrets) on est gâté question seconds rôles. Le vieil homme politique marié à une femme plus jeune que lui est également formidablement interprété par EG Marshall. Le personnage fait penser très fort au Alan Stowe de Larry Beinhart (voir Le Bibliothécaire dans le journal de lecture) Et puis la mise en scène me semble plus maîtrisée que celle de DLLDM. L'ensemble fait bien de ce film un excellent film de chevet.

 

 

Tag(s) : #Films de chevet

Partager cet article

Repost 0