Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

http://www.cerclenoir.com/images/DELTEIL.jpgAvec 2011 Gérard Delteil se lance, en 2004, dans la politique-fiction. Son thriller s'attache à décrire les causes et surtout les conséquences d'une crue décennale de la seine, plus importante que celle de 1910.

 

C'était assez curieux de terminer ce livre au moment où le Japon se trouve confronté à un tremblement de terre, doublé d'un tsunami , sans parler de l'alerte nucléaire...

 

L'auteur imagine que cette crue aura lieu en...2011. C'est le moment de toucher du bois. Comme si cela ne suffisait pas un groupe terroriste s'efforce d'aggraver les dégâts en faisant sauter des barrages en amont de la capitale.

 

Roman choral, 2011 regorge de personnages, tous en but aux inondations,  dont la préfète de région, Martine Perlican, vite surnommée par les médias " Mme Inondation ". Cette soudaine notoriété ne lui portera pas forcément chance...

 

En haut d'une tour parisienne le patron d'Europe Telecom réunit une cellule de crise...Un truand sur le retour va enfin pouvoir mettre à exécution son plan : cambrioler une bijouterie avec du matériel de plongée...Dans un immeuble parisien , les pieds dans l'eau, la vie s'organise autour des difficultés de ravitaillement et des mesquineries de voisinage exacerbées par les inondations...A Genève, au sein du comité Olympique, les inondations parisiennes sont vues d'un bon oeil par certains...Deux policiers des RG enquêtent sur un vol de parpaings...

 

Une partie de l'histoire se déroule dans le nouveau Forum des Halles qui dans la réalité n'a pas encore vu le jour...

 

L'auteur s'est beaucoup documenté et remercie d'ailleurs en fin d'ouvrage un grand nombre de spécialistes et de responsables.

 

Presque jusqu'à la fin, il parvient à maintenir un réel suspens. L'effet " thriller " joue à plein  et on est à chaque fois impatient de retrouver les différents personnages. Une fois dans le dernier quart du livre, on commence néanmoins, comme la plupart des protagonistes,  à souhaiter que la décrue s'amorce rapidement...

 

Moins palpitant que le Réveillez le Président de Jean-hugues Oppel, 2011 doit quand même être salué comme l'une des rares incursions françaises dans la politique-fiction.  

Tag(s) : #Journal de lecture

Partager cet article

Repost 0