Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les velib' sont lourds (22 kgs), laids et lents mais on les aime quand même.

D'après certaines études faire de l'exercice dans un environnement pollué apporterait plus de bénéfices que d'inconvénients sauf en cas de pic de pollution. On peut donc pédaler l'esprit à peu près tranquille sans masque si on n'a pas envie de ressembler à Dark Vador.

Certes le service coûte cher à la Ville de Paris - même si elle s'en défend - et partant aux contribuables mais n'est-il pas judicieux d'investir dans des solutions propres à réduire la pollution et le désormais fameux réchauffement climatique ? 

Même si ce n'est pas cher le service n'est pas non plus gratuit pour les usagers : il faut être attentif à la durée de location car après la première demi-heure ou les trois premiers quart d'heure selon son abonnement annuel (29 ou 39 €), il vous en coûtera 1 euro la première demi-heure supplémentaire puis 2 € la 2ème et 4 € la 3ème...

Vélib' pâtit d'un fort taux de vandalisme dommageable aussi bien à la Ville qu'à l'exploitant JC Decaux et bien sûr aux usagers trop souvent confrontés à des vélos en mauvais état. Un fléau bien français qui a permis en 2010 à Boris Johnson alors maire de Londres d'ironiser sur le "sens civique" des "Parisiens chapardeurs".

Plus de 8000 vélos sur 20000 volés ou détruits en 2014 sans compter les guidons, pédales, roues, cadres tordus et autres crevaisons et sans parler des trop nombreux "incidents techniques", comptes bloqués sans préavis, etc. le tout mettant parfois nos nerfs à rude épreuve . 

La donne va peut-être changer - et, on peut rêver, la qualité du service s'améliorer - si Smoove, une petite PME de l'Hérault qui équipe déjà Moscou, Vancouver ou Clermont-Ferrand, remporte le renouvellement du contrat pour les 15 ans à venir...

 

 

Tag(s) : #Brèves Eco

Partager cet article

Repost 0