Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Gasoline Station
Gasoline Station

Il faut parfois sortir du 3ème arrdt (où se trouvent les meilleures galeries) et partir à la découverte d'un artiste même si cela conduit au numéro 4 de la rue de Ponthieu, dans le 8ème arrdt, tout près de l'Elysée, non loin de Matignon.

Cela explique peut-être qu'un cerbère en costard se charge de nous ouvrir la porte en verre de la galerie, au fond d'une cour.

Ed Ruscha aurait pu se contenter d'être un photographe adepte du noir et blanc (dominant à l'époque) mais, ayant travaillé pour un imprimeur, il concevra aussi de nombreux livres d'artistes, tel celui qui rassemble Twenty Gasoline Stations (1962). Il faudra attendre les années 80 pour que ce livre révolutionnaire soit reconnu à sa juste valeur.

Il est aussi peintre, incorporant dans ses toiles des mots et des phrases plus ou moins énigmatiques. Né en 1937, il se situe entre Pop art et Art conceptuel. Revendiquant le quotidien et la banalité dans son travail photographique, il ouvre la voie à une cartographie décomplexée de l'espace urbain : Immeubles, rues bordées de palmiers, vues aériennes de parking, etc.

S'il n'est pas le premier à photographier la rue américaine, dans une démarche documentaire, son approche "frontale" le distingue néanmoins.

Ainsi on peut trouver sur internet une photo de 1933 intitulée Sunset Tower Apartments (voir plus bas). Comme son nom l'indique l'auteur a d'abord voulu montrer un immeuble d'habitations, sans doute nouvellement construit. Pourtant une station service au premier plan occupe les 2/3 de l'image : s'il n'était peut-être pas encore possible d'en faire le sujet principal, elle attirait néanmoins déjà l'attention du photographe.

Vacant Lots (1970) est une des photos de Ruscha que je préfére. On dirait presque qu'il a loupé son but et appuyé trop tôt sur le déclencheur : la voiture à gauche de l'image aurait normalement du se trouver au centre de l'image. En fait ce n'est pas elle qui l'intéresse mais plutôt le ciel, quadrillé de fils et de poteaux électriques...

Comme on peut le voir dans le diaporama, sa peinture, plus conceptuelle, vaut aussi largement le détour. On trouve aussi dans son oeuvre quelques photograhies en couleur. Le portrait d'Ed Rusha ci-dessous est signé Dennis Hopper. L'exposition se termine le 7 mai.

Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Ed Ruscha - Galerie Gagosian
Tag(s) : #Expos

Partager cet article

Repost 0