Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Six livres de 300 pages

On a beau être un suppôt ou au moins un supporter du capitalisme - il faut réguler mais pas briser cet élan vital, ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain - on peut aussi s'intéresser à la condition ouvrière.

C'est pourquoi j'ai acheté Les ouvriers dans la société française XIXe - XXe siècle (1986) de Gérard Nouriel. Je visais plutôt La formation de la classe ouvrière anglaise (1963) d'Edward P. Thomson mais il n'y en avait pas d'occasion et il fait plus de 300 pages !

Pour rester au rayon des essais et autres témoignages, je me suis aussi procuré Ma vie d'autiste (1986) de Temple Grandin une de ces "autistes géniales" qui fascinent tant. J'avais pu voir une remarquable biographie filmée avec l'actrice de la série Homeland dans son rôle.

Passons aux romans maintenant avec Robert Merle qui n'est décidément pas pour moi l'auteur de Fortune de France.

Le jour ne se lève pas pour nous nous emmène en 1990 à bord d'un sous-marin nucléaire lanceur d'engins (SNLE).

Simulacron 3 est un roman de science-fiction écrit en 1964 par Daniel F. Galouye qui malgré son nom n'est pas français mais américain.

Les fils de l'homme (1983) est l'unique roman de science-fiction de P.D. James et a été adapté au cinéma en 2006 par Alfonso Cuaron avec Clive Owen.

Enfin Anacostia river blues est une histoire de détective privé signée en 1995 par George Pelecanos, un habitant de Washington qui n'est pas pour rien dans la réussite de la série Sur écoute.

Tag(s) : #Chinage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :