Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Yves Bélorgey  Douglas Gordon  Anna Gaskell

Art Contemporain rime parfois avec fumisterie. Il arrive que les catégories du "j'aime" et du "j'aime pas" ne suffisent plus à exprimer ce que l'on ressent face au travail de certains artistes.

Dans son film Dans la maison François Ozon fait dire au professeur de français interprété par Fabrice Luchini qu'un mauvais écrivain pourra toujours se reconvertir dans la rédaction de catalogues d'Art Contemporain qui sont aussi selon lui des catalogues d'inepties.

Après tout on n'est pas obligé de les lire. Mais lorsqu'on se rend dans une galerie on est bien obligé en revanche de voir ce qui est accroché sur les murs.

Commençons par le commencement. Hier, samedi 20 septembre 2014, j'étais de retour dans le 3è ardt, rue Vieille-du-Temple, pour y voir exposées les œuvres d'Yves Bélorgey. Sur le papier cet artiste avait tout pour me plaire : "Depuis les années 1990, Yves Bélorgey se concentre sur le patrimoine architectural moderniste en cartographiant le paysage urbain et périurbain".

En clair, il photographie, peint et dessine des façades d'immeuble. J'ai moi-même une prédilection pour les façades qu'il m'arrive de photographier.

La repro intitulé La Mémé/Architecte/Lucien Kroll qui figure dans l'article de Philippe Dagen (Le monde 15/09/14) m'avait donné une furieuse envie de me précipiter illico galerie Xippas.

Contrairement à d'autres - il n'est pas le seul loin de là à s'intéresser au "patrimoine architectural moderniste" - YB ne se contente pas d'exposer des photos grand format en couleurs ou en n&b, il préfère montrer des fusains sur papier et des peintures sur toile.

Pour moi, c'est là que le bât blesse. Néanmoins j'ai tout de même aimé, plus ou moins selon les œuvres, son travail en n&b (graphite), avec ses flous et ses effets de transparence.

Quand il passe à la couleur on a l'impression qu'il colorise (comme on le fait avec de vieux films) et cela donne un sentiment de maladresse même si on est amateur de BD.

Pour être précis YB ne s'intéresse pas qu'aux façades et élargit parfois sa focale par exemple "pour inclure des arbres et des éléments autour du bâtiment" .

De même il réalise d'abord des "photomontages" réunissant plusieurs prises de vue et comble ensuite sur le papier l'écart entre celles-ci et l'espace resté libre.

Peut-être la laideur de certaines toiles renvoie-t-elle en définitive à la laideur de leurs sujets ? En effet si on peut être sensible à certains cadrages, effets de matière ou de couleurs, l'envie d'habiter ces lieux, si ce n'est pas déjà le cas, nous vient rarement.

On peut utilement se reporter au dossier téléchargeable sur le site de la galerie ou arpenter les œuvres d'Yves Bélorgey à partir de son moteur de recherche préféré.

La galerie Xippas se situe au dessus de la galerie Lambert. En descendant de la galerie Xippas (béquilles et fauteuils roulants s'abstenir) il était naturel d'aller y jeter un œil.

Les amateurs de taxidermie apprécieront les 2 loups naturalisés et les ailes accrochés à certaines toiles. Le tout s'intitule Vampyr et c'est un duo d'artistes qui est à la manœuvre : Douglas Gordon, l'ami des bêtes et Anna Gaskell qui préfère la photographie et la vidéo. Techniquement leurs œuvres sont irréprochables. Les amateurs de danse aimeront ou pas les 2 chorégraphies filmées par AG et on peut trouver intéressantes certaines de ses photos comme Sveta 80 qu'on pourrait à la rigueur qualifier de nu féminin en bikini.

Les deux artistes sont censés dialoguer à travers leurs œuvres respectives.

En tout cas les suceurs de sang resteront eux sur leur faim même si Douglas Gordon glisse ici ou là quelques évocations sanglantes. J'espère ne pas avoir eu la dent trop dure. Pour une critique plus constructive (et plus positive) il faut aller voir ici: http://www.paris-art.com/marche-art/vampyr/anna-gaskell-douglas-gordon/8038.html . La remarque qui ouvre ce papier ne s'applique pas à Yves Belorgey mais pourquoi pas à la seconde exposition ?

Yves Bélorgey  Douglas Gordon  Anna GaskellYves Bélorgey  Douglas Gordon  Anna Gaskell
Tag(s) : #Expos

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :