Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Andrevon - Artaud - Mailer - Nobécourt - Rule

A la fin de l'exposition Artaud Van Gogh au musée d'Orsay, difficile de résister à l'achat du bref mais percutant petit livre d'Antonin Artaud sur Van Gogh, abondamment cité dans l'expo et qui lui donne son nom, Van Gogh le suicidé de la société.

Quelques jours plus tard, sur les quais, je dénichais enfin un livre sur la bataille des Ardennes : Le dernier coup de dé de Hitler, publié en 1962 par Jacques Nobécourt qui était alors journaliste au Monde.

Au marché cette fois, je tombais sur un livre de ma LAL, Les vrais durs ne dansent pas (1984) de Norman Mailer . Un écrivain dont les livres ne se vendent pas, abandonné par sa femme, sombre dans l'alcoolisme et la drogue.

Puis sur Un coeur trop lourd (2004) d'Ann Rule, spécialiste des tueurs en série et du true crime (roman policier "vrai"). Elle dresse ici "le portrait convainquant d'un esprit criminel, qui, non content d'avoir éliminé sa proie, a tout fait pour salir sa mémoire".

Jean-Pierre Andrevon est lui plutôt un spécialiste de la science-fiction même s'il a aussi écrit des thrillers tels que celui -ci : L'oeil derrière l'épaule (2001) qui lui a valu le prix du roman d'aventures. Il y est question d'une gentille famille qui choisit de s'installer dans une résidence hautement surveillée.

Tag(s) : #Chinage

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :