Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Speed-Retour à Killybegs-Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates-Indigènes

Ce n'était pas prémédité. Je voulais juste rejoindre la rue Portefoin à partir de la place de la République. Seulement voilà je suis tombé sur une méga brocante, mi professionnelle mi familiale, où les premiers proposaient de superbes meubles, sièges, fauteuils, bibliothèques et bibelots des années 50 aux années 70, certains plus rustiques mais sans rien de style Louis quelque chose.

Les seconds faisaient plutôt dans la fripe, les DVD et...les livres. Il faisait beau et chaud et malgré l'affluence c'était un plaisir de déambuler entre les étals, dans ces rues parisiennes typiques avec leurs boutiques ouvertes et les terrasses des bistrots et autres restaus proposant des plats, rapides ou non, tous plus appétissants et odorants les uns que les autres...Tout cela bien sûr pour la plus grande satisfaction des bobos mais après tout si on peut en profiter aussi...

J'ai résisté à La légion d'Erwan Bergot qui me tendait les bras (et à de jolis Christ à 5 €) et jeté mon dévolu sur Speed (la déglingue) - paru chez Olympia en 1971 - d'un certain William Burroughs Jr qu'Allen Ginsberg, dans une courte préface, nomme William Burroughs III. Oui, c'est bien le fils à son père, l'auteur de Junkie.

"Burroughs Jr ne se paye pas de mots" (Yves Lanvin, éditeur). "Speed a la marque de la concision et de la précision descriptive qui sont caractéristiques de Burroughs : "la lune voguant au-dessus des toits par-delà les escaliers d'incendie" (Allen Ginsberg, poète beatnik).

J'ai aussi dégoté Retour à Killybergs de l'ancien grand reporter devenu écrivain (le jour où à Beyrouth il a commencé à trouver beaux les tirs de roquettes), prix Albert Londres en 1988, Sorj Chalandon, roman dans lequel il donne la parole à Tyrone Meehan, héros de la résistance irlandaise amené à trahir l'IRA.

J'avais déjà entendu parlé, en bien, du Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates (2009), le genre de titre dont d'habitude je me méfie. Il s'agit d'un roman épistolaire "fantasque, drôle, tendre et incroyablement attachant". Lorsqu'on le feuillette, on est assez d'accord avec ça. L'histoire se déroule sur l'île de Guernesey alors occupée par les Allemands (ben quoi ?).

Pour un prix modique, comme le reste, j'ai acheté Indigènes, l'excellent film de Rachid Bouchareb sur ces indigènes engagés dans l'armée française pour libérer "la mère patrie".

Auparavant on m'avait donné Une affaire d'honneur-Mers el-Kébir 3 juillet 1940 (1983) dont l'auteur est Jules Roy. Il a aussi écrit l'ouvrage de référence intitulé La bataille de Dien Bien Phu, offert, parait-il, par de Gaulle à JF Kennedy et qu'une certaine Jacqueline Bouvier (Jackie Kennedy) lui aurait traduit.

Tag(s) : #Chinage

Partager cet article

Repost 0